Accueil » Catégories suivantes » Le matériel contre l’oeil..
Le matériel contre l’oeil..

Le matériel contre l’oeil..

Le matériel ne fait pas le photographe.. Vraiment ? Où s’arrête le vrai, et où commence le faux dans tout ça ?

  • « Mais t’inquiète, c’est pas le matériel qui fait la photo« 
  • « Le matériel ne fait pas tout »
  • « En même temps, vu ton matos c’est normal que tu fasses de la merde »
  • « Normal, ma photo est ratée. mais en même temps, t’as vu mon matos ? »
  • « Floue ? Normal, j’ai pas la dernière stabilisation VR II ! »

.

Lire ce genre de choses dans les magazines photos, et entendre tout ça quand on débute, c’est réellement frustrant. GonflantÉnervant. Démoralisant. Bref, tout ce que vous voulez. C’est comme d’entendre « L’argent fait pas le bonheur« . ==> -___-« ‘

J’ai remarqué qu’il y a deux types de personnes qui prononcent ces phrases :

  1. Le « pro » imbu de lui-même.
  2. L’amateur incapable qui cherche une bonne excuse.

Mais dans la réalité, qu’est-ce donc vraiment ?

Il faut en fait savoir faire la part des choses entre le matériel et le talent du  photographe. Déjà, quand on entend un pro qui dit « Le matos ne fait pas tout », on a envie de rigoler. Parce que quand on regarde sa sacoche, on y voit du D3, du D4, voire même un Hasselblad avec un dos numérique, du 70-200 F/2.8, un 300F/2.8, etc etc..

Bref, la moindre optique vaut plus cher que votre voiture et un seul de ses boîtiers c’est 6 mois de loyer pour vous. (Et encore, je parle pas du dos numérique de l’Hasselblad) Mais non non, il dépense des milliers d’euros parce que c’est bien connu, les photographes gagnent TOUS hyper bien leur vie avec des salaires à plusieurs 0, n’est-ce pas ? Alors quand vous êtes un amateur, un passionné, un étudiant en photo ou autre, et qu’on vous rabâche ce genre de choses à longueur de temps, ça a tendance je trouve à démoraliser.

Déjà, soyons clairs : Il est plus qu’évident que le talent du photographe compte énormément, que sa connaissance de la photographie (composition, gestion de la luminosité ….) est primordiale, et que son expérience est un atout indéniable.

Pour preuve, donnez un appareil pro ou semi pro à un débutant, et vous verrez ce qu’il en fera (s’il le ne fait pas tomber :D) Si le photographe ne sait pas régler les couples vitesse-diaphragme, si il ne sait pas cadrer correctement, photographier avec 2 ou  3000€ de matériel ne lui apportera pas d’avantage de connaissances.

Ensuite, même si vous êtes un photographe reconnu, avec 20 ans d’expérience, et que vous essayez de photographier un de ces 2 exemples :

  • Concert : Vous tentez de photographier un groupe sur scène avec des optiques n’ouvrant pas à plus de 5.6 sur un boîtier incapable d’aller au delà de 800 ISO au format JPEG, je vous dis bon courage. On verra bien si la qualité de l’image (je ne parle pas de la qualité de la photo, mais bien de la qualité de l’image – définition, bruit..) est au rendez-vous ! Alors oui, une fois de temps en temps, vous pouvez avoir la chance de tomber sur un concert super lumineux, avec des dizaines de spots blancs/jaunes partout. Mais c’est rarement le cas..
  • Animalier/Sport : Vous avez un reflex ? Félicitations. Mais avec un 18-55 vous espérez franchement photographier correctement vos enfants à l’autre bout du terrain de foot le dimanche matin, ou les écureuils dans le jardin ? Et sans parler de la portée de votre objectif, on en revient aux contraintes matérielles ! L’autofocus qui met 10 ans à se trouver, les rafales ultra limitées, les ISO horribles même à 600, les 6 Mp qui empêchent tout recadrage dans l’image..

Vous pouvez être très bon, ça vous sauvera pas la mise pour autant.

Autre exemple, les photos de mariage.

Vous avez sûrement déjà dû voir un photographe lors d’un mariage, non ? Et qu’avait-il autour du cou à ce moment-là ?

Ce MA-GN-FIQUE Sony Cyber-shot ?

Ou bien ce ridicule Nikon D4 avec un « standard » 70-200 f/2.8 ?

 

Donc oui, avoir un œil est ce qu’il y a de plus important, mais avoir un bon matériel aussi ! Et ce n’est pas parce que vous êtes un « pro » que vous êtes bon, et encore moins parce que vous avez un D4 ou un 5D Mark III que vous êtes le meilleur.

Et les photos du mariage, elles ressemblaient plus à ça

Ou à ça ?

(Crédit photo : http://www.letemps-dune-pose.fr/)

Bref, vous l’aurez compris, l’un ne va pas sans l’autre.

Toutefois, je ne dirais pas que c’est un 50/50. je dirais plutôt 60/40. L’œil est plus important que le matériel à mon avis. Pour cause, même si vous avez un appareil en carton, pour peu que les conditions météo soient pas trop pourries et que la lumière soit suffisante, vous pourrez obtenir quelques images sympa. A l’inverse, quel que soit le temps, un amateur avec du matériel haut de gamme fera rarement mieux qu’un pro.

 

A propos de Evan FORGET

Fondateur du site et principal rédacteur de Bref le Mag. Photographe dans la vie, et passionné de bugs et de technologies.

Laisser un commentaire