Dernière news
Accueil » Catégories suivantes » Photographe, pourquoi si cher ?
Photographe, pourquoi si cher ?

Photographe, pourquoi si cher ?

Vous cherchez un photographe mariage « pas cher » ? Mais pas cher, c’est quoi ?

Article écrit par alohafred, légèrement modifié par mes soins sur quelques points. La source contenant le lien original est dispo à la fin de cet article. J’ai trouvé le sujet intéressant, j’ai donc pris la peine de le partager, et je vous invite à faire de même !

Ayant fait des études d’économie, j’ai voulu approcher la problématique du « photographe pas cher » !

Le but de la démarche est double:

  • pour les photographes: vous aider à identifier les tarifs que vous voulez appliquer
  • pour les clients: vous aider à comprendre les tarifs pratiqués 🙂

Je propose de faire l’exercice pour un photographe de mariage, mais cela s’applique également à d’autres prestations.

Pour un mariage « normal », disons 200 invités, il faut compter ceci:

Heures prestées:

  • * préparation: 3 heures (rencontre, emails, préparation batteries, matériel,…)
  • * jour J: 8h – 1h du matin: 17 heures (en comptant le transport)
  • * download des photos + backup des données: 1,5h
  • * sélection et tri des photos: 6h
  • * traitement et exportation des photos (1 min/photo) sur 800 photos: 13 heures
  • * sélection + impression du cover + gravure DVD: 1 heure
  • * remise des photos: 1,5 heure (montrer ses photos, etc…)

Total: 42 heures

Comparons maintenant le prix total pratiqué, et ce qui revient dans la poche du photographe en terme de salaire horaire au final:

Bien sûr, cette estimation tient uniquement compte des heures prestées par le photographe. Il faut encore ajouter à cela le matériel, souvent coûteux à acheter, entretenir, transporter, et surtout à amortir!
– Globalement, la durée de vie d’un appareil photo (soumis à l’utilisation intensive du photographe pro): 4 ans en moyenne.
– valeur du matériel:

  • 1) boîtier pro: 2000€
  • 2) grand angle: 1200€
  • 3) 50 f1,4: 400€
  • 4) 85 f1,2: 1600€
  • 5) 70-200 f2,8 IS: 2000€
  • 6) 2 flashs: 400€
  • 7) Imac: 1800€

Total: 10,400€

==> 10,400€ / 4 ans = 2,600€ par an.

A raison de 30 mariages pour un photographe pro, cela revient à 86€ par mariage.
Comptons 40€ d’essence et de voiture pour le transport.
Total frais variables: 126€

Si on fait une petite comparaison des salaires horaires entre métiers… (sur base d’un salaire moyen net, avec 38 heures de travail/semaine – reference.be), on arrive à la comparaison suivante:

On aurait mieux fait de se mettre au Tennis 🙂

Je rajoute un petit graphe très intéressant sur les photographes de mariages (réalisé par la International Society of Professional Wedding Photographers). Il compare la répartition du temps du photographe, d’un côté avec  ce que les clients pensent, l’autre avec ce qui se passe en réalité.

(Traduit au français par mes soins)

 

Conclusions:

  • Pour les photographes:

– Afin de définir votre tarif, calculez le nombre d’heures que vous allez devoir travailler et le salaire horaire auquel vous voulez travailler. Multipliez l’un par l’autre et vous obtiendrez le tarif à appliquer, à majorer du prix de l’amortissement de votre matériel.

– si vous êtes bloqués dans vos tarifs (plafond atteint,…), à vous de trouver un moyen de travailler plus efficacement 🙂

  • Pour les clients:

– Les photographes sont des gens passionnés, et ils travailleront comme des acharnés pour vous rendre le top (je parle des bons photographes, cela va de soi).

– Les tarifs pratiqués totaux peuvent parfois paraître élevés, mais sachez que souvent c’est peu cher payé vu le nombre d’heures prestées. Si vous deviez payer un comptable pendant 42 heures à votre mariage, croyez moi, ça vous couterait bien plus cher 🙂

– Les mariages se font principalement les samedis, rendant la vie de famille de votre photographe un peu difficile…

– Comme dans de nombreux domaines, si vous voulez de la qualité, il y a un prix à payer: un photographe à moins de 1,000€ devra, pour s’y retrouver dans son prix, soit travailler moins (il ne traitera pas les photos par exemple), ou sera sur place un nombre limité d’heures (pas au souper, soirée,…). Ou bien, il devra compenser en gardant les droits sur les photos et en vous faisant payer un surplus par photo que vous désirez obtenir.

– Et puis comme il s’agit d’un service, regardez au delà du prix: la personnalité de votre photographe peut apporter énormément le jour J: quelqu’un de sympa, convivial, passionné et enthousiaste fera de meilleures photos, s’intégrera à vos convives, aura des idées originales… (happy cows give better milk).

  •  Pour tout le monde:

– L’état, il ne se fait pas chier quand même 🙂

 

Et puis bon, on ne se marie qu’une seule fois…right ? 🙂

 

Point que j’estime important également, qui n’est pas dans l’article d’origine mais j’y rajoute « ma petite patte » comme on dit :

Messieurs et futures-dames, sachez qu’il existe également un moyen très simple d’amortir le coup lié à « la location du photographe« . Dans la plupart des cas, lorsque je travaille pour un couple sur ce genre d’évènements  je propose l’idée aux mariés de graver quelques images sur DVD que le couple vend entre 5 et 10€ aux convives présents. A raison d’1 DVD par famille, si vous avez par exemple 200 convives, vous avez (en gros, rien de précis)

  • 30 couples d’au moins 4 personnes (deux adultes, deux enfants)
  • 25 personnes seules (amis, collègues)
  • 45 restantes, un peu de tout (cousine, cousine, oncle, grands parents..) Le tout parfois seul ou éloigné de la famille.

Ainsi, en vendant 1 DVD par famille à par exemple 7€, vous pourrez récolter (encore une fois, c’est approximatif) dans les 300€. C’est non négligeable tout de même, pas vrai ?

Il existe aussi les mariages sponsorisés, où le traiteur par exemple (et la décoratrice, autre exemple), vous font une remise si leur logo est visible dans la salle. Ça aussi ça peut être intéressant !

[Source]

 

Autres liens intéressants :

Chef

Fondateur du Bref, le Mag' et du forum, je suis passionné de technologie, de photo, et de musique, plus particulièrement de guitare. J'ai pris la décision de créer le couple site/forum pour faire partager le plus possible mes connaissances et regrouper une communauté autour de celles-ci.

Les derniers articles par Chef (tout voir)

«

16 commentaires

  1. Article vraiment très intéressante.
    PS : la 1ère photo des petites filles dépasse du cadre… ^^

  2. Attention aux fotes d’orthograf …

    Ici par exemple:

    J’ai trouvé le sujet intéressent, j’ai donc pris la peine de le partager, et je vous invite à faire de même !

    Pas grave mais …

  3. Bonjour,

    Pour commencer, il faudrait savoir ce que mariage veut dire!!!
    Je ne fais pas de mariage (bien qu’un soit prévu en juillet), mais je n’ai jamais vu un photographe professionnel faire les soirées! L’église, la mairie, les photos de groupes, le vin d’honneur (s’il y a) et les photos de couples.
    800 photos!!! Un mariage, c’est entre 90 et 120 photos. Maintenant, si les gens ne savent pas travailler, il est vrai qu’il faut des milliers de photos et en proposer le maximun pour essayer de pas passer pour une dinde!!!
    J’aurais été curieux de vous voir travailler en argentique, c’est 100000€ le mariage qu’il fallait facturer!

    Le mariage que je ferai sera facturé 600€ avec mise en ligne des photos sur un album pour que les gens choisissent leurs photos, et sur un site labo pour les mariés aient la possibilité de vendre leurs photos et ainsi, diminuer le poids des frais du mariage.

    Le problème à l’heure actuelle, est que les photographes ne sont absolument pas polyvalents et manquent effectivement de travail hors leur spécialité. Il leurs parait donc normal de facturer outrancièrement pour palier au « chômage » saisonnier.

    Voilà mon avis sur la question.

    Cordialement,

    Laurent

    • Bonjour ! Merci pour votre commentaire complet et constructif !

      Toutefois, je souhaitais revenir sur un point que vous avez relevé :
      « 800 photos!!! Un mariage, c’est entre 90 et 120 photos. »

      Certes la quantité ne fais pas la qualité, et je ne rends jamais autant de photos. Je suis très restrictif sur mon travail et je fais toujours en sorte de trier au maximum les images que je prends. Ne prenez donc pas un chiffre d’exemple pour un chiffre acquis ! De plus, j’ai déjà eu des collègues qui sont restés la journée ET la soirée entière, voir même une qui a été amenée à accompagner le couple à l’étranger pour le voyage de noce ainsi qu’à photographier autre cérémonie dans ce même pays.

      Oui, il y a des gens qui ont les moyens de faire venir un photographe professionnel toute une journée/soirée voir même après, il faut aussi en tenir compte. Même si la majorité des gens s’arrête à quelques portraits et photos de cérémonie.

    • Je tombe sur votre commentaire qui me fait doucement sourire :D. Je shoot des mariages depuis des années pour ma part et il m’arrive très régulièrement voir quasi exclusivement de faire des journées complètes jusqu’à 2 ou 3h du matin sur des mariages ou des reportages. Voir même sur plusieurs jours (en général 2 jours).

      Pour ma part faire du mariage au lance pierre en mode abattage où je viens, je shoot du bateau qui passe bien, je repars sans avoir pris le temps de connaitre les convives et de m’impliquer un minimum dans ce que je shoot non merci. C’est hélas ce que font la plupart de ceux que j’ai pu croiser et qui font du forfait 150 photos et se barrent après le vin d’honneur… De l’abattage pour faire de la tune en résumé.

      D’autre part si beaucoup font effectivement de la quantité pour faire passer la piètre qualité de leur travail (c’est sans doute le cas pour les photographes qui ont acheté leur premier boitier le mois dernier comme on en croise pas mal…) mais ce n’est clairement pas le cas d’une majorité. En tout cas pas ceux que je fréquente. Etrangement ils rendent en moyenne 400 à 500 clichés et tous de très très bonne qualité, sans redondance et avec une sélection très importante. Oui oui il y a des gens qui savent varier les angles, saisir les bons moments tout le long d’une journée avec une belle lumière et tout ce qu’il faut pour faire du qualitatif. En revanche je vous l’accorde ça fait des bonnes journées et on est rincés ^^.

      Mais bon quand on voit ce genre de reportage comme une manière de faire de belles rencontres, qu’on s’implique un minimum, on peut faire du bon boulot sans problème :). Tout est une question d’approche, et ce qui peut paraître bizarre étant donné qu’on va facturer plus, de rapport à l’argent. Car oui on va facturer plus mais cela ne veut pas forcément dire qu’on compense quoi que ce soit, on fait peut être simplement du meilleur boulot aussi hein et surtout on prends le temps de le faire ;).

      Bizarrement ça ne m’empêche pas de shooter une variété très importante de sujets autres que le mariage tout au long de l’année. Il m’arrive aussi très régulièrement de proposer mes services gratuitement sur des évènements afin justement de shooter des sujets que je ne connais pas, de m’y faire la main et au passage de faire un peu de social engineering. Le reportage étant ma principale activité. C’est le cas de la plupart des « bons » photographes que je fréquente également.

      Faut voir à éviter de rentrer dans des clichés trop gros :), surtout quand on admet soit même ne pas pratiquer le sujet qu’on commente.

      Cordialement,

      • Colonna Laurent

        Heu… T’es sympa kiki, mais tu ne dis pas ni combien de temps tu bosse sur un mariage, du début (je discute avec maman et monsieur) jusqu’à post prod’ compris, et tout ça pour livrer combien de photos (enfin pour moi le plus intéressant est de savoir comment vous faites pour supporter ça -je veux dire les mariages), ni combien tu prends par mariage.

        Pour rappel c’est juste le fond de cet excellent article.

        On sait -bravo- que tu peux y passer deux jours… DEUX JOURS ! Arf !! Mais tu es un surhomme, une brute, une bête de somme, un monstre de travail -et là effectivement, nous faisons tous pâle figure et avons tous beaucoup à apprendre de toi, ô supra humain.

        Donc, toi tu passes en mode « non abattage », sous-entendu tu as tout ton temps pour rencontrer tout le monde, et à partir de là tu t’impliques à donfe dans chacun des mariages que tu shoote… YEAH!

        Et -enfin si j’ai bien compris- t’es un super pro qui fait ça toute l’année… Bigre , chapeau bas mec -total respect.

        Alors là, vu le niveau de compétence, je m’inscrit de suite :
        C’est combien le stage humanitaire chez toi?
        Je paye cash, au black.

        Heu… pour la qualité des photos, nan, laisse tomber, c’est pas ça qui m’intéresse.
        Moi c’est plutôt la force qu’il y a en toi… Face à tant d’abnégation, je suis totalement subjugué. Tu as des dates?

        Ps : 30 ans de photo (dont 25 pro cette année), mais je n’avais plus rien lu d’aussi prétentieux depuis Lucien Clergue, chapeau bas !

        • TESSIER Nicolas

          Expliques moi ce que j’ai pu dire de prétentieux. Je parle de manière générale pour la plupart en me basant entre autre sur mes collègues photographes pro qui d’après moi (donc c’est totalement subjectif) bossent bien.

          Donc je ne m’inclus par nécessairement dedans, je ne suis pas le plus apte à juger mon travail. J’essai juste d’ouvrir de nouveaux horizons en montrant que pas mal bossent autrement et vu le marché je pense qu’il est d’essayer de revoir un peu sa façon de bosser (ça reste mon point de vu et ça n’engage que moi).

          Je répondais à Bourdaire pour qui visiblement faire des prestas qui vont au delà du vin d’honneur est du jamais vu et surtout n’est pas gérable.

          A aucun moment il s’agit d’être un surhomme ou une brute. Si pour toi enchaîner deux jours de taf c’est être l’un des deux alors je comprends mieux :D. Ya rien d’exceptionnel là dedans.

          Après chacun vois midi à sa porte. Si toi avec tes 30 ans d’expérience (qui entre parenthèse n’apporte pas grand chose au débat vu qu’on trouve aucun autant d’anciens qui font de la merde que d’anciens très bons) tu préfères bosser d’une manière, libre à toi, mais acceptes simplement que des collègues puissent bosser autrement :).

          Pour le reste excuses moi d’aimer mon taf et de prendre le temps de le faire comme je l’entends, c’est à dire en y prenant plaisir pour chacun de mes clients car oui on peut prendre un grand plaisir à shooter du mariage notamment en s’impliquant un minimum ;).

          Cordialement

          • TESSIER Nicolas

            @Laurent : Le pire c’est que je pense qu’on est en phase sur le fond. A mon avis tu as mal interprété mon premier propos et j’en suis désolé.

  4. Colonna Laurent

    Touché mec…
    C’est la première fois que je vois ça aussi clairement présenté, mieux que je ne saurais dire.
    Photo depuis 1985, « pro » (mais Pro pour moi ça veut dire photos payées) depuis 1991 dans pas mal de domaines (plateaux télé cinéma pubs, archi/immobilier, spectacles, reportages-illustrations, chantiers (« l’homme au travail » longues durées), portraits, studio, presse etc etc… Bref, tout sauf Mariages (je ferais mieux de faire des photos de divorce, ça rapporterait plus -non? On m’aurait menti?)
    Mais là, je trouve cette « étude » bien, clairement décrite, parfaitement au courant des réalités du vrai marché… Et encore, en terme de charges il en manque mais bon.
    Merci m’sieur 😉
    Respect.
    L. C.

  5. bien dit j’espere un jour voir un tel travail au sujet du tarif des maquilleuses lol pask on se fait nous aussi engueuler pour nos tarifs lol mais tres bon travail 😉

    • Colonna Laurent

      Hé bien il te reste juste à décrire les contraintes de ton métier, et à les rendre aussi précise que ce que El Jeffe le fait ici pour le travail de photographe.
      Ainsi les choses seront plus claires pour tout le monde 😉

  6. Bonjour,

    Je me permets d’intervenir une seconde fois pour faire quelques petites « mises au point ».

    Tout d’abord, le début ne commence généralement jamais avant 10h, heure d’ouverture des coiffeurs, manucures esthéticiennes. La journée se termine de prises de vue se termine vers 19h, après le vin d’honneur.

    Sur un total de 500 photos prises, pour n’en garder que 100 à 150, je divise le temps indiqué plus haut pour le tri et le traitement par 4!

    Pour l’amortissement du matériel, je suis d’accord pour le boitier et l’ordinateur, mais pas pour les optiques que l’on gardent toute la vie. Ne pas oublier non plus de déduire la TVA des prix indiqués!!!

    Pour le temps imparti au mariage, je parle de mariage courant. Après, bien sûr, si les mariés sont blindés et veulent en plus les photos du voyage de noce aux Seychelles, c’est un autre problème et un autre tarif!

    Bien cordialement,

    Laurent

    • Ne pas oublier qu’un « généralement » veux dire à chaque fois ! Sur la plus grande partie des mariages que j’ai couvert, je ne faisais jamais 10H-19H. Pour exemple sur le dernier que j’ai couvert, j’étais debout à 05H30, le RDV coiffeuse (et autre) était à 07H30, et ma « journée » a terminée à 00H, après le début de la soirée dansante.

      Tous les mariages sont différents, c’est pour ça qu’il est impossible d’écrire un article qui les englobes tous !

      • Colonna Laurent

        Je ne fais pas de mariages (je laisse ça aux grands qui savent faire, je préfère la photo de divorce) mais j’ai été « contraint » il y a deux ans…
        Départ maison 9h30, retour 2h00 du mat’, + de 80 bornes au compteur, exténué.
        120 -130 personnes, j’avais pris un autre photographe, 600 € net chacun
        Mais je me suis tapé seul toute la post-prod (l’enfoiré !)
        Livraison d’environ 200 -250 images toutes catégories confondues sur 2 DVD, + qq tirages soignés (5 ou 6 20X30 N&B & couleur).
        J’aimerai ne plus avoir à revivre ça, j’ai failli me battre avec des invités (trop cons !)
        Pi bon… C’est pas mon truc.