Accueil » Catégories suivantes » Réussir vos photos de feu d’artifice
Réussir vos photos de feu d’artifice

Réussir vos photos de feu d’artifice

Le 14 Juillet, c’est aujourd’hui !

Bien que cette année le temps ne soit pas de la partie et que la plupart des communes ait tout simplement annulé le traditionnel feu d’artifice, il reste, éparpillés en France, quelques villages d’irréductibles qui résistent encore et toujours à l’envahisseur. Euh.. à la pluie.

.

.

Découvrons donc ensemble comment réaliser de « bonnes » photos de feu d’artifice.

Tout d’abord, il vous faudra un reflex. Peut-être qu’au jour d’aujourd’hui certains bridges sont capables d’assurer le boulot, mais dans le doute, parlons plutôt reflex.

Contrairement à certaines autres situations, la photo de feu d’artifice ne nécessite pas grand-chose.. Vous ne serez pas bousculé comme à un festival de métal, vous ne serez pas non plus dérangé par tata Monique qui veut une photo des mariés avec son téléphone, bref.

Commencez par vous mettre à un endroit dégagé. Vous vous doutez bien que si vous avez un pin de 20 mètres de haut devant vous, les photos risquent d’être difficiles à faire, umh ?

Contrairement aux photos de scène, je ne peux pas vous faire de schéma de placement car il n’existe AUCUN placement correct pour ça ! Chaque site de chaque ville/commune est différent, chaque feu d’artifice est différent, bref, à vous de vous adapter à la situation.

Voici donc un conseil d’ordre technique que je peux vous donner :

La mise au point en mode Manuel.
En effet, votre appareil aura énormément de mal à focus correctement l’explosion. Je vous conseille donc le mode manuel !

Après, il y a deux types de personnes. Ceux qui seront partisans de la pose longue, et d’autres de la pose.. moins longue.
Je sais que certains photographes utilisent un trépied, un retardateur, une télécommande, des filtres, bref. Moi je ne suis pas de ceux-là, mais j’y consacrerais tout de même quelques lignes.

Vous pouvez si vous le désirez vous mettre debout dans un coin, avec un trépied orienté vers le ciel, en mode manuel, avec, comme cité plus haut, le mode retardateur activé. Voire une télécommande de déclenchement infrarouge pour celles et ceux qui en possèdent une !  Le but de cette manœuvre sera donc d’obtenir une traînée beaucoup plus longue des flammes et de l’explosion, en donnant un petit côté un peu plus féerique etc etc..

Source: fond-ecran-image.com

Sur la photo ci-dessus, le feu d’artifice a été pris en pose longue, mais avec un petit effet de bouger (volontaire) afin de donner ce petit effet. Libre à vous d’expérimenter et de faire ce qu’il vous plaira !

En, résumé, les conseils que je peux donc vous donner pour réaliser ceci :

  • Restez immobile durant la prise de la photo si vous n’utilisez pas de pied.
  • Usez de la pose longue. (1-2 secondes)
  • Anticipez les explosions.

Pour ma part, je suis plutôt de ceux qui shootent sans trépied, à main levée.

Pour ce faire, je n’ai pas vraiment d’explications à donner.. Je profite du fait de ne pas avoir de trépied à transporter pour bouger, et varier les angles et les prises de vue, je shoote également toujours en manuel, mais cette fois en jouant beaucoup plus sur les zooms/dézooms, à vitesse rapide cette fois. (A vous de régler l’appareil en fonction du type de feu en face de vous !)

 

PAS DE FLAAAAAAAAAASH !

Surtout, n’utilisez JAMAIS le flash. Désactivez-le même, c’est vivement recommandé ! Un flash n’aura JAMAIS assez de puissance pour atteindre.. atteindre quoi, d’ailleurs ? L’explosion ? C’est déjà une source de lumière ! Le ciel ? Sacré flash que tu as là mon bonhomme.

Vous risquez simplement, un peu comme en photo de concert, de gêner les gens autour de vous pour pas grand-chose.. L’intérêt est de capturer les couleurs, et l’ambiance du moment, pas de tout cramer au flash et de déranger tout le monde !

En règle générale, un feu d’artifice dure entre 15 et 40 minutes, selon les moyens de la commune/ville où vous vous trouvez. N’hésitez donc pas, et n’ayez pas peur ! Vous avez tout le temps de faire des essais de réglages durant les premières minutes ! 😉

Si vous avez des questions particulières, n’hésitez pas à les poser !

Et les ISO ?

Comme pour toutes les photographies prises de nuit, je vous recommande de baisser au maximum les ISO dans la mesure du possible. Pour plus d’informations, je vous invite à lire le tutoriel sur la gestion des ISO.

A propos de Evan FORGET

Fondateur du site et principal rédacteur de Bref le Mag. Photographe dans la vie, et passionné de bugs et de technologies.

Laisser un commentaire