Accueil » Catégories suivantes » Test de la Gibson Les Paul J. 2014
Test de la Gibson Les Paul J. 2014

Test de la Gibson Les Paul J. 2014

De Junior elle n’en a bien que le nom. Cette nouvelle gamme de Gibson Les Paul J 2014 est arrivée et a tout d’une grande ! Voici mon retour sur la guitare !

Certains parmi-vous, en particulier celles et ceux qui me suivent sur le forum le savent, je suis aussi guitariste à mes heures. J’ai eu une période où j’en ai fais énormément, mais la photo me prenait beaucoup trop de temps (et d’argent) ce qui m’a conduit à la mise en veille de cette passion pour la pratique de la musique durant quelques années. Aujourd’hui, j’ai eu l’occasion de reprendre en compagnie d’une superbe Gibson LPJ de couleur « Vintage Sunburst Perimeter 2 tons » édition 2014 !

Alors je ne ferais pas ici un paragraphe historique sur l’histoire de la gamme junior, son évolution etc. Tout ça est prévu pour plus tard. Ici, je vais simplement parler de ce modèle de guitare acheter au magasin Michenaud de Nantes.

J’ai toujours acheter mes guitares dans ce magasin, et depuis le temps je connais bien les vendeurs. j’en ai d’ailleurs photographier certains en concerts, parfois à plusieurs reprises. Je vous recommande d’ailleurs de toujours acheter vos instruments en boutique. Ils sont tous uniques, et c’est important de les essayer avant de sortir la carte bleu ! Même si vous économisez parfois 50 ou 80€ sur un achat en ligne, vous aurez l’air bien malin si la guitare ne vous convient pas.

Pour en revenir à la guitare qui nous intéresse, voici sa fiche technique :

  • Corps Acajou, creusé avec motif « Traditional » (Allégeant le poids  de l’instrument tout en conservant ses propriétés tonales)
  • Table en Érable
  • Manche en Érable, profile rond ’50s
  • Touche Palissandre avec repères « trapèzes » et bannière 120 ème anniversaire incrustés
  • Cordier Stop-Bar et Chevalet Tune-o-Matic Chromés Satinés
  • Nouveau modèle d’attaches courroie larges
  • 2 (nouveaux) micros ’61 Zebra Humbucker
  • Finition satinée ultra douce
  • (Nouveau) Potentiomètres Speed Knobs Max Grip pour une meilleure « accroche »
  • Livrée en Gig-Bag Premium

Pour plus d’informations concernant les différents coloris de la guitare ou autre, je vous invite à vous rendre sur la page dédiée à la guitare sur le site de Gibson, son constructeur.

Concernant le son de cette guitare, voici quelques semples audio que j’ai réalisé en m’enregistrant avec un Apogee Jam et Garageband sur Mac.

  • Blues – Position manche
  • Blues – Position milieu
  • Blues – Position chevalet
  • Rock – Position manche
  • Rock – Position milieu
  • Rock – Position chevalet

Pas mal comme son n’est-ce pas ? Après, il faut garder à l’esprit deux choses. La première, je reprends tout juste la guitare après DES ANNÉES sans en jouer. La seconde, c’est la première fois que je fais ce genre d’enregistrement ! Dans l’avenir, ils seront de bien meilleur qualité. (Enfin j’espère)

Ci-dessous, les réglages utilisés :

sample

En attendant, avec un ami nous nous sommes retrouvé à la sortie du magasin pour tester la guitare « A LA DUUUUR » sur une tête d’ampli de porc, une Laney GH100 TI, avec une baffe de 4 haut parleur de 12″ en dessous. Autant vous dire que ça envoyait du lourd. La Les Paul reliée, le Master Volume à seulement 1/10 (Sinon c’était carrément trop fort) et tous les autres réglages à 5 (environ). La guitare s’est parfaitement bien comportée. Un vrai régal !

Le son à présent écouté, passons à sa finition et à son design.

La fameuse guitare.

La fameuse guitare.

Ci-dessus, nous avons donc la sublime Les Paul Junior de 2014, ou LPJ pour les intimes. Pas de doute, c’est bien du Gibson. Une finition parfaite même sur une guitare « bas de gamme » pour la marque, c’est vraiment très appréciable. Au départ, je voulais taper dans une Epiphone de la même gamme de prix. Puis finalement, celle-ci avait tellement de ++ pour elle que j’ai craqué pour Gibson.

Attention à ne pas vous laisser aveugler par le prestige de la marque !

Épiphone, bien qu’étant la sous-marque de Gibson, reste une très bonne marque de guitare. Elle n’a du coup pas pour objectif de réaliser des guitares de prestiges vendues des sommes astronomiques comme Gibson (ou d’autres marques, Fender, Ibanez, …). Sur la page Épiphone du site Internet Woodbrass, on note d’ailleurs que les prix vont de 99€ à 1799€. Sachant qu’il n’y a qu’un seul et unique modèle qui dépasse les 1000€. Tous les autres modèles « Haut de gamme » table sur du 700€, là où l’entrée de gamme de Gibson commence.

Si vous débuter la guitare, et que vous aimez le charme d’une SG ou d’une Les Paul, ne lorgnez pas de suite sur Gibson. Épiphone saura pleinement vous satisfaire quelques années !

0-separation-texte-bref-blog2

Le corps.

Le corps.

La table.

La table.

Ci-dessus, on observe deux choses. Premièrement, les veinures du bois qui ressortent de manières discrètes mais tout de même visible. J’adore ça. Alors c’est un avis personnel bien entendu, mais c’est ce qui donne un côté « naturel » à la guitare et met en avant le bois d’érable utilisé ici. Peinte en Vintage 2 ton Sunburst, elle est parfaite, bien que j’aurais aimé un peu plus de noir au niveau du sélecteur de position.

J’aurais également préféré avoir une finition Honeyburst (voir lien) sur cette guitare mais malheureusement indisponible sur cette gamme. La couleur « Fireburst » quand à elle, bien que similaire sur les photos de présentation du site officiel est complètement différente dans la réalité et vraiment très « orange/rouge ». Il faut aimer, ce ne fût pas mon cas. Au passage, ne vous fiez pas trop aux photos des sites Internet. J’ai travailler dans la photographie publicité, je parle en connaissance de cause. Pour ce qui est du look global et tout, pas de problème. En revanche, pour les couleurs, attendez d’avoir les guitares devant vous pour choisir. En toute franchise, certaines couleurs ne se ressemblent absolument pas en vrai et en photo.

En dehors de ça, on a également ici un aperçu du chevalet. Les parties métalliques sont comme le corps, c’est à dire satiné. C’est en parfaite harmonie avec l’ensemble de la guitare, très bon point.

0-separation-texte-bref-blog2

Les nouveaux boutons.

Les nouveaux boutons.

Sur la photo ci-dessus, vous voyez les boutons que j’ai fait changer (les noirs) posés à côté des nouveaux. Lors de l’achat, j’ai demander au vendeur de m’installer des boutons caramels de forme plus plate sur leur base en lieu et place des boutons noirs cylindriques grippé que je trouve disgracieux.

0-separation-texte-bref-blog2

La 12ème case.

La 12ème case.

Ci-dessus, l’un des détails qui fait aussi le charme de cette série de 2014. C’est en effet cette année le 120ème anniversaire de la marque et pour l’occasion, une marque spécial en nacre est apposée sur la 12ème case. Qui sait, peut-être que dans 20 ans la guitare sera collector! (Oui, l’espoir c’est beau)

0-separation-texte-bref-blog2

Sélecteur de position.

Sélecteur de position.

Alors là, moins drôle. Avant d’acheter (enfin de payer) cette guitare, j’ai tenu à l’essayer, et la ressayer. Lors des essais, j’ai constater que le sélecteur de position visible ci-dessus était bloqué en position manche, et qu’il fallait énormément forcé pour le faire changer de mode.

Après avoir prévenu le vendeur, celui-ci en a conclu que la pièce était morte et me l’a changé dans la foulée. Je pense que ça vient surtout du faite que le modèle acheter était celui d’exposition et que ce bouton a du être un peu malmené. Mais il est vrai que ça peut être aussi un défaut d’usine, on ne saura jamais.

Les autres modèles d’LPJ testé ce jour là n’ont quand à eux montré aucun défaut. Comme quoi, Gibson comme les autres marques peuvent avoir leurs problèmes !

0-separation-texte-bref-blog2

Attache sangle.

Attache sangle.

Passons à la sangle à présent. Cette Les Paul dispose de nouvelles attaches sangles. Un peu plus large, elles retiennent mieux cette dernière.

0-separation-texte-bref-blog2

sangle

La sangle Gibson.

En parlant de sangle, voici celle prise avec la guitare. Elle ne fait pas partie du lot, mais n’en ayant pas je l’ai prise en même temps. Superbe n’est-ce pas ? Les connaisseurs de la marque auront reconnu le colibri et les motifs du modèle acoustique Hummingbird 😉

0-separation-texte-bref-blog2

EVAN8070

La prise jack.

J’ai également très apprécié la prise jack ci-dessus. Celle-ci nécessite de forcer (vraiment) pour retirer le jack. Ce dernier ne risque donc pas de s’envoler à chaque mouvement de guitare, et me met en confiance pour la suite. L’avenir nous dira si j’ai eu raison ou non.

0-separation-texte-bref-blog2

Le manche.

Le manche.

Le manche ci-dessus est rond et de type ’50. je préfère le type ’60 de la Les Paul Studio, mais on s’y habitue extrêmement vite qui du coup, ressemble beaucoup au manche de ma guitare folk, une Washburn D10s. J’adore cette teinte claire, naturelle et non vernis du bois sur le manche. Elle me rappel le manche de mon ancienne telecaster, et j’ai toujours trouvé que sans le verni on glisse beaucoup mieux la main sur le manche !

Il faut aussi savoir que pour la finition « Fireburst » de cette guitare, le dos et le manche sont entièrement noir. J’aime paaaaas, mais beaucoup apprécie d’avoir un manche et un corps de la même couleur, je respecte !

0-separation-texte-bref-blog2

Tête de face.

Tête de face.

Je regrette que sur la tête ci-dessus la mention « Les Paul » ne soit pas appliquées. Tant pis ! Du moment que Gibson est bien écris, je pense que l’essentiel est là. Pas de changement au niveau de la forme de la tête sinon, on a bien à faire à une pelle de la marque.

Seul (gros) point noir, le Truss Rod. C’est la plaque de plastique à la base de la tête qui borde le bout du manche. Il est noté dessus (en gros) LPJ. C’est TRES moche. J’aurais plutôt vus un « Junior » dans la même type que les « Studio » ou « Standard », ou bien « Les Paul Junior » sur deux lignes comme une Les Paul Custom. Je trouve grossier et disgracieux ces 3 lettres. A présent que mes boutons sont changés, je vais m’attaquer à cette plaque. Soit j’en met une neutre, soit j’en met une personnalisée, je ne sais pas encore.

0-separation-texte-bref-blog2

L'arrière de la tête.

L’arrière de la tête.

L’arrière de la tête sur lequel est inscrit le numéro de série, et la mention « Made in USA ». Vous ne m’en voudrez pas d’avoir volontairement effacé une partie du numéro avant de mettre la photo sur Internet ! 😉

0-separation-texte-bref-blog2

La house offerte.

La house offerte.

La guitare est livrée avec une housse. Bon, elle casse pas 8 pattes à une chèvre m’enfin c’est sympa d’en avoir une, ça évite d’en acheter une à côté ! Une petite poche est d’ailleurs présente sur le milieu. A l’intérieur, les papiers ci-dessous :

Le contenu de la pochette.

Le contenu de la pochette.

Un carte (dépliant) faisant office de garantie avec en info tous les points vérifié par les gars de Gibson, daté, et signée par le contrôleur. Il y a aussi un manuel, une pub, et une clés pour régler le Truss Rod.

0-separation-texte-bref-blog2

L'intérieur de la house.

L’intérieur de la house.

Malgré le fait que la housse ne soit pas un étui (réservé aux modèles plus haut de gamme), elle inspire tout de même confiance. Matelassée, et couverte à l’intérieur de moumoute blanche. Elle encaissera des coups mineurs mais restera bien sûr largement en dessous de la rigidité d’un véritable étui.

0-separation-texte-bref-blog2

Bref, quel bilan pour cette guitare ?

Au jour d’aujourd’hui (Juillet 2014) ça reste à mes yeux l’un des meilleurs rapport qualité/prix du marché, surtout pour une Les Paul. Alors certes, vous n’aurez pas tout ce qui fait d’une Les Paul une véritable Les Paul (pour les puristes) notamment à cause de l’absence de plusieurs détails de finitions (binding, le contour autour du corps et du manche de la guitare) ou le vernis, sans parler du son manquant de médium et de basse par moment.

Toutefois, pour un utilisateur n’ayant jamais eu de Gibson, ça reste un excellent choix que je préfère même à une Studio qui à mes yeux ne vaux pas ses 300€ de plus. Certes le manche est plus fin et je préfère, et elle dispose de coloris indisponible sur la gamme LPJ (et réciproquement) mais en dehors de ça, c’est la même chose à je dirais 98%. Tout sera une question de préférence selon les utilisateurs.

Mais ne vous arrêtez pas sur le terme « Junior » ou sur le faite que ce soit une entrée de gamme en Les Paul. Elle est largement au dessus d’une Epiphone à mon sens, même si ces dernières restent elles aussi de très bonnes guitares. Si vous arrivez à franchir cette barrière psychologique, alors c’est tout bon pour vous et je vous promet des nombreuses heures de grattes !

Attention toutefois, car quand je dis que c’est une « vrai » Gibson les Paul, c’est aussi vrai pour ses quelques 4,5 kilos ! Une sacrée pelle comme on dis dans le milieu, une vrai guitare de bonhomme !

Pour quels types de guitaristes je recommande cette guitare ?

Une Les Paul a un charme, et correspond parfaitement au rock et hard rock. on micro chevalet avec beaucoup de gain et de saturation en font un outil exemplaire qui, bien configurer, vous feront vous décoller les pieds sur des morceaux des Guns N’ Roses. Toutefois, je suis aussi un garçon très bluesy, et j’ai trouvé dans ce micro manche un son rond et très doux, extrêmement agréable à l’oreille pour des morceaux de blues typiques. Toutefois, le micro chevalet n’est pas en reste car en clean, avec 2-3 réglages mineurs, celui-ci ressemblerait presque au micro chevalet d’une telecaster, du moins à celui de mon ancienne Squier. On a un son qui brillant, qui envoie, et ça apporte une polyvalence géniale !

Je vous invite à faire partager vos retours si vous en possédez une, ou que vous voulez parler de votre guitare à vous !

Au passage, cet article est le premier d’une longue série consacrée à la nouvelle catégorie « Musique » du site !

A propos de Evan FORGET

Fondateur du site et principal rédacteur de Bref le Mag. Photographe dans la vie, et passionné de bugs et de technologies.

4 commentaires

  1. Salut, merci pour ton retour sur cette guitare. Perso je vais surement me prendre le modèle 2013 disponible en blanc « gloss » avec acastillage noir et surtout les micros 490r et 498t si chers à la marque. Je ne comprend pas d’ailleurs pourquoi ces micros ont disparus de ton modèle 2014.

  2. Salut, s’agit t’il vraiment d’une LES PAUL JUNIOR ?

    Pou moi la LPJ ce n’est pas junior, pour en avoir une de 2013, je pense que c’est plus une LES PAUL (cheap)
    sans finissions aucune mais le son et la qualité Gibson est au rendez-vous.

    Donc essaye de te renseigner, pour une confirmation, sauf erreur de ma part. Merci ! (J’cherche encore dans le bundle et sur internet le mot junior)

    Ps : Super dossier ! Merci

Laisser un commentaire