Accueil » Catégories suivantes » Tutoriel : Monter les ISO, oui, mais pas trop !
Tutoriel : Monter les ISO, oui, mais pas trop !

Tutoriel : Monter les ISO, oui, mais pas trop !

Les ISO. On en entend beaucoup parler mais qu’est-ce que c’est vraiment au final ?

Les ISO représentent les différentes sensibilités à la lumière disponibles sur un capteur et qu’un appareil peut accepter. Souvent vous trouverez sur un appareil photo, dans le menu ISO « 200, 400, 800, 1600 ». Ces 4 valeurs sont des valeurs « standards » sur de petits boîtiers ou des bridges. Sachez que maintenant la valeur « 3200 » est également de plus en plus présente sur les entrées de gamme !

.

.

Cette plage donc se divise en paliers, comme on vient de voir. Chaque palier restitue une sensibilité à la lumière deux fois plus importante que la précédente. (D’où donc, le 200, 400, 800, 1600, 3200 ISO etc..)

Mais concrètement, c’est quoi ?

Vous vous êtes déjà sûrement retrouvé dans la situation suivante :

Vous souhaitez faire une photo (sans flash) mais votre appareil met 1, 2 voire 3 secondes à prendre la photo et d’ici là, votre sujet a eu le temps de partir, de piquer un somme, d’aller se faire un café, et de revenir devant votre objectif. C’est frustrant hein ? D’avoir une photo floue ? Eh bien si vous montez votre plage ISO, vous n’aurez plus ce problème !

Je m’explique. Il est 21H, nous sommes au mois de mai. Il commence à faire sombre, et un joli petit chat passe devant vous. Par chance, vous avez votre appareil. Vous vous allongez, visez.. et shootez à 200 ISO. Votre appareil va (admettons, c’est de la théorie, mais supposons qu’il commence à faire noir, et que la lumière a déjà bien baissé) mettre 1 seconde, voire presque 2 à faire la photo, mais le chat a bougé la tête et votre image est floue. Comment donc pallier ceci ? En montant les ISO pardi ! Si vous augmentez la sensibilité de votre appareil à admettons 800, votre photo sera prise plus rapidement, car le capteur est désormais 4x plus sensible à la lumière à 800 qu’à 200 ISO !

 

Trop d’ISO = Trop de bruit !!

 

Pour comprendre ce passage, je vous invite à lire l’article : Photo : Le bruit sur une image.

 

 

 

Mais attention à ne pas abuser des ISO !

Comme expliqué au tout début, la plupart des appareils bas de gamme ont une plage ISO allant de 200 à 1600 (environ, tout ça change en fonction de l’appareil, de l’année, de la marque, bref..) ce qui est donc un peu faible et vous prendra rapidement de cours. La solution : investir dans un boîtier capable d’aller un peu plus haut, sans toutefois monter trop haut ! Tout dépend de l’usage que vous allez en faire. Pour beaucoup, 3200 ou 6400 ISO seront LARGEMENT suffisants pour toute leur vie. En revanche, si vous faites de l’animalier dans des conditions assez extrêmes (très tôt le matin dès l’aube, ou tard le soir juste avant que le soleil se couche) ou bien du concert ou autre, vous aimerez avoir un appareil qui ne balance pas de photos horribles ou aspergées de bruit, tel que le D800 et le D3S ci-dessous qui sont respectivement capables de monter jusqu’à 25600 et 102400 ISO ! (cette dernière performance permet même de faire des photos dans le noir presque total) Mais bon, à moins d’être un pro très exigeant, vous n’en aurez pas besoin 😉

 

 

En bref,

Lorsque vous en avez la possibilité, shootez toujours avec la plus basse sensibilité possible (200 ISO par exemple) ça vous permettra d’avoir une image nettement plus belle. En revanche, si vous avez besoin de photographier un sujet en mouvement rapide par faible luminosité, et que vous ne pouvez pas vous servir du flash, chercher le bon compromis entre « Qualité d’image » et « Netteté d’image« . Car je le précise, si vous prenez une photo à 3200 ISO avec un appareil photo d’entrée de gamme, et à 3200 ISO avec un D800, le résultat ne sera pas le même ! Sur votre boîtier bas de gamme l’image sera horrible, alors que sur le D800, la magie des avancées technologiques permet d’avoir un fichier image parfaitement exploitable à 3200 ISO !

Bonne chance à vous !

 

A propos de Evan FORGET

Fondateur du site et principal rédacteur de Bref le Mag. Photographe dans la vie, et passionné de bugs et de technologies.

Laisser un commentaire