Accueil » Catégories suivantes » Installer des jeux et logiciels Windows sous Mac OS X
Installer des jeux et logiciels Windows sous Mac OS X

Installer des jeux et logiciels Windows sous Mac OS X

Il est possible de faire tourner des applications Windows sur Mac, la preuve !

.
Comme j’ai pu le remarquer un nombre de fois inimaginable sur cette immensité qu’est internet, beaucoup de gens prennent un Mac et après viennent se plaindre qu’on ne peut pas utiliser des applications et jeux Windows dessus sans passer par BootCamp si aucun portage n’a été fait. Ce à quoi je réponds totalement faux. Voici donc la procédure.

 

 

I. Pré requis

Pour installer des jeux Windows sous Mac OS X, il vous faut :

  • L’installeur de votre jeu en .exe OU l’exécutable du jeu dans le cas ou ce serait un standalone (un jeu qui n’a pas besoin d’installation, comme les portages PortableApps)
  • WineSkin Winery, téléchargeable ici (Cliquez sur « Click me » et suivez les indications)
  • De la place libre (chaque application prendra la place de cette dernière + 230Mo environ, qui correspondra à toute l’arborescence de Windows nécessaire au bon fonctionnement de l’application

II. Installation de WineSkin Winery

C’est la partie la plus facile ! Comme toutes les apps Mac OS X, copiez-là dans votre dossier Applications, et c’est réglé c’est installé 🙂

 

III Installation des applications / jeux Windows

III a. Mise en place de WineSkin Winery

Quand vous ouvrirez WineSkin, il ressemblera à ça :

screen wineskin premiere utilisation
Pour qu’il fonctionne, il va falloir le configurer correctement. En premier, cliquez sur « Update » (s’il n’est pas grisé, sinon passez). Cela va mettre la dernière version de WineSkin en place.

Ensuite, cette application fonctionne avec des « Engines » (« Moteurs » en français) qui vont émuler un Windows dans un Wrapper (une application .app). Il vous en faut au moins un pour que cela fonctionne. Appuyez donc sur « + » et choisissez le dernier moteur en date. Ce moteur comprendra la dernière version de Wine, le logiciel qui permet d’émuler Windows. Cliquez sur « Download and install » et laissez faire, il vous demandera de redémarrer WineSkin, cliquez sur le bouton et c’est tout bon.

Vous allez me dire « C’est bien beau tout ça, mais pourquoi on utiliserai pas Wine directement ? » et je vous répond tout simplement : Wine c’est bien, mais on peut pas sauvegarder comme on veut, et c’est pas du tout intuitif pour les personnes qui ne sont pas un minimum bricolo. Donc WineSkin Winery est beaucoup plus pratique, et il génère des .app qui seront beaucoup mieux dans l’environnement Mac OS X plutôt que des pauvres .exe !

III b. Création d’un Blank Wrapper

Pour continuer, une fois le moteur installé, cliquez sur « Create New Blank Wrapper ». Mettez un nom, puis cliquez sur « OK ». Laissez WineSkin faire son boulot, puis cliquez sur « View Wrapper in Finder ».

III c. Configuration du Wrapper

C’est maintenant que ça va vous intéresser, on va installer votre application. Cliquez droit sur le Wrapper qui vient d’être créé, et faite « Afficher le contenu du paquet ». Ensuite, ouvrez « Wineskin », puis faites « Install software« .

Ici, vous allez devoir quel type d’application / jeu vous voulez installer :

  • Standalone : application qui se lance toute seule, sans installation. Dans ce cas, mettez votre .exe dans un dossier tout seul, avec un nom que vous pourrez reconnaître facilement (comme le nom de l’application par exemple).
  • Standard : application qui nécessite une installation complète.

Si vous avez une application Standalone, cliquez sur « Copy a folder inside » (si vous voulez garder une copie du dossier qui contient votre application sur votre Mac) ou « Move a folder inside » (si vous ne voulez pas garder de copie).

Si vous avez une application Standard, cliquez sur « Choose setup executable » et ciblez le .exe qui installera votre application.

Si l’installation ne se lance pas, pas de chance, votre application n’est pas compatible avec ce moteur là. Vous pouvez essayer avec un autre moteur mais je ne vous garanti rien.

Une fois l’installation terminée, rouvrez Wineskin (celui dans le Wrapper) et cliquez sur « Advanced ». C’est ici que vous allez configurer comment votre application se lance.

advanced onglet configuration

Dans le champ « Windows EXE », cliquez sur Browse et choisissez le .exe de votre app (l’exécutable qui lancera l’app, pas l’installeur cette fois-ci).
Dans le champ « Menubar Name », mettez le nom que vous voulez voir s’afficher dans la barre de Mac OS X (généralement, le nom de votre application).
Dans le champ « Version », indiquez la version de l’application (optionnel, si vous la connaissez ça vous servira peut être avant de faire une mise à jour, sinon ça ne vous servira à rien).

Ne vous occupez pas du reste, sauf des « Associated extensions » dans le cas ou vous installez un éditeur, style NotePad++ ou Word. Cliquez sur « + » et ajoutez l’extension que vous voulez, il détectera tout seul ensuite les fichiers avec cette extension et les ouvrira avec votre app.

advanced onglet option

Ici, vous aurez les options possibles pour votre app. La liste :

  • « Always make log files, not only when doing test run » : Créera des fichiers de log, laissez décocher, cela ne vous servira surement pas (vous pouvez le cocher mais à part pour les développeurs pour faire du débug…)
  • « Set Maxfiles to 10240 » : Limite le nombre de fichiers à 10240. A vous d’expérimenter, j’ai jamais essayer ça.
  • « Map User Mac OS X folders in wrapper » : Permet d’avoir l’arborescence de Mac OS X dans les fenêtres de choix de votre app. A cocher obligatoirement.
  • « Emulate three button mouse » : Permet d’émuler une souris à trois bouton avec le pad, Alt+Click = click molette, Cmd+Cick = click droit.
  • « Option key work as Alt » : Si vous avez besoin d’utiliser la touche ALT de Windows dans votre application, cochez-là. Vous utiliserez la touche « Option » (sur les vieux clavier) / « Alt » (sur les claviers récents) à la place.
  • « Focus follows mouse » : Si vous avez besoin d’activer quelque chose en passant votre souris au dessus au lieu de cliquer, cochez ceci. Sinon, totalement inutile.
  • « Try to shutdown nicely so Windows program may prompt with warning and save options » : Permet de faire comme si vous faisiez « Démarrer > arrêter » dans Windows, et essayer d’afficher les fenêtres de warning des applications ouvertes avant d’éteindre afin de sauvegarder vos données.
  • « Limit to 1 CPU core » : Inutile aussi, ça limite l’utilisation à un seul coeur de processeur, mais avec les Macs de maintenant, cette option n’a plus lieu d’être.
  • « Force use of wrappers quartz-wk for window decorations and not what is on the system » : Utilise le style de Windows et non celui d’OS X. Si vous préférez les fenêtre d’OS X, décochez !
  • « Force use of system installed XQuartz instead of built in WineskinX11 » : Force l’utilisation de XQuartz si vous l’avez d’installé sur votre Mac. Décochez, il vaut mieux utiliser WineskinX11 qui est intégré aux wrappers !

Si vous avez installer un jeu, il ne va pas forcément vous afficher une résolution suffisante (surtout pour les utilisateurs de Retina). Pour pallier à ce problème, voilà comment il faut faire :

Ouvrez Wineskin dans l’application voulue, puis cliquez sur « Set screen options ». Choisissez « Override » afin de pouvoir écrire vos propres règles d’affichage de l’application. Si vous voulez que votre application se lance en pleine écran, choisissez « Fullscreen ». Si vous préférez jouer avec un jeu en mode fenêtré, choisissez « Rootless ». Choisissez « Use thèse settings » dans « Installer options », et cochez « Use Mac Driver instead of X11 ». Cela vous permettra d’avoir la résolution maximale de votre écran en jeu.

Cependant, si vous avez des problèmes d’affichage (écran qui scintille par exemple) ou des lags pendant le jeu après avoir choisi votre résolution, et si ce problème reste même en changeant de résolution dans le jeu, décochez cette option et vous n’aurez surement plus de problèmes. Si vous voulez gérer le gamma de votre écran, il faut le faire à partir de cette fenêtre aussi si vous n’utilisez pas le driver X11, et ça se fait un peu à l’aveuglette malheureusement. Vous avez juste à utiliser le spider sur le côté.

IV. Test de jeu

J’ai testé Warcraft 3 et son extension The Frozen Throne de cette façon (suite à l’update sous Mavericks le module qui permettait de jouer en réseau et sur Battle.net a été supprimé, on ne peut plus jouer à part à la campagne). Voilà des screenshots du jeu, ainsi que de la configuration possible de la résolution. Normalement, le maximum est 1440*900. Ici, j’ai pu passer à 2560*1440 par exemple, mais avec des lags. J’ai donc enlevé l’option « Use Mac Driver instead of X11 » et j’ai repassé ma résolution en 1440*900 et plus de lags.

V. Et après ?

Après, si vous voulez installer d’autres jeux / applications ou encore patcher un jeu avec un pack de langue, une mise à jour ou des mods, c’est tout à fait possible mais pas du tout pratique. Comme vous l’avez constaté plus haut, vous devez choisir un exécutable qui sera lancé au démarrage de votre wrapper. Or, qui dit exécutable à choisir dit exécutable unique au lancement. Si vous voulez avoir qu’un wrapper histoire de gagner de la place, pourquoi pas, mais je le déconseille. Je l’ai fait pour installer mon extension de Warcraft 3 (The Frozen Throne) parce que sinon je pouvais pas l’installer, comme c’est une extension x)

La procédure pour le faire est la suivante : ouvrez le Wineskin de votre wrapper (comme d’hab, vous connaissez la procédure maintenant 🙂 ) et vous allez dans « Advanced ». Cliquez sur « Install software » et recommencez la procédure d’installation (voir point IIc. Configuration du wrapper).

Si vous voulez donc avoir qu’un seul wrapper mais que vous voulez jouer ou utiliser plusieurs application différentes (mais pas au même moment bien sur), et bien il va falloir être motivé, parce qu’à chaque fois que vous voudrez lancer autre chose, il faudra ouvrir Wineskin du wrapper, puis aller dans « Advanced », puis cliquer sur « Browse » dans « Windows EXE », et enfin choisir l’application que vous voudrez lancer ! C’est fastidieux comme affaire.

Et voilà, c’est fini ! Si vous voulez donner vos configurations fonctionnant pour des jeux, mettez les en commentaire. Je les afficherai soit ici, soit dans un article spécifique, soit sur un topic sur le forum de Bref !

Edit du Chef : C’était le premier article de Makks, bravo !

A propos de Evan FORGET

Fondateur du site et principal rédacteur de Bref le Mag. Photographe dans la vie, et passionné de bugs et de technologies.

6 commentaires

  1. Bonjour,

    Après avoir suivi votre tuto j’ai pu installer une application. Mais il m’est impossible de lancer l’application. Pour lancer l’application je vais dans le répertoire applications/wineskin/ puis je clique monappli mais mais rien ne se passe à part la bar de menu qui change avec le nom pendant 1 minute et disparait et plus rien.
    Comptant sur votre concours pour m’aider à lancer l’application installée peut être que je ne la lance pas où il fallait et vous remerciant par avance cordialement.

  2. Salut!

    Ton tuto explique très bien comment faire… si je l’avais vu avant, je me serai moins cassé les pieds à comprendre les tutos anglais :/ (tant pis) en tout cas maintenant je comprends encore mieux 😀

    J’ai une question concernant l’installation d’un jeu. Ce jeu windows s’installe très bien sur windows 7, mais il s’installe en 2 etapes: avec 2 CD. Je suis invité à remplacer le CD 1 par un CD 2. Néanmoins, j’ai beau le faire, Wineskin ne doit pas « capter » que j’ai changé de CD (parce que qu’en j’appuie sur « retry » rien ne se passe)

    Que faire dans ce cas d’installation de jeux avec 2 CD?

    Merci d’avance 🙂

  3. Bonjour,

    Beaucoup parle de comment installer le jeu mais peu ne nous dise comment désintaller, SVP comment le fait on ?

    Cordialement

    • Bonjour,

      Un simple glisser déplacer dans la corbeille, ou en utilisant une application comme AppCleaner pour supprimer proprement tous les petits fichiers en un seul clic.

Laisser un commentaire