HISTORIQUE DES FAITS

PAR EVAN FORGET

Depuis de nombreuses années je m’occupe de reportages sur Nantes et la ZAD. Cette ville fût, ces deux dernières années, le théâtre de nombreuses manifestations, la plupart étant très rapidement parties en vrilles.

.

  • 22 février 2014
  • 1 Novembre 2014
  • 20 Novembre 2014
  • 21 février 2015
  • 9 Janvier 2016
  • 20 Février 2016
  • 31 Mars 2016
  • 05 Avril 2016
  • 09 Avril 2016

.

Tout d’abord, il faut bien garder à l’esprit que ce que je vais raconter n’est pas la* vérité, mais ma* vérité. J’ai beau savoir faire plein de choses, l’omniscience n’en fait pas partie, et je ne pouvais pas être à chaque endroit de chaque manifestation simultanément. Je raconterais donc uniquement ce que j’ai vécu.

.

Il faut aussi que vous gardiez une chose à l’esprit : Mes photos ne sont pas révélatrices de l’ensemble des manifestations. En effet, dans la mesure où je ne puis être partout, je me concentrais sur ce que les gens n’osaient pas forcément photographier, soit la partie émeute. Une foule de gens qui marche n’a pas grand intérêt photographique, et tout le monde prends essentiellement des photos avec leurs smartphones ou appareils, pas besoin donc de le couvrir des heures durant quand on a déjà quelques bonnes images.

.

Emeutes / Nantes 21 février 2015 par Evan FORGET - Photographe

.

Ce qu’il faut bien noter dans une manifestation, c’est qu’il y a toujours 3 groupes.

.

  • Ceux qui viennent pour tout casser (environ 5%)
  • Ceux qui sont chauds mais qui n’osent pas (environ 10%)
  • Ceux qui sont pacifistes (environ 85%)

.

Dire que les manifestants ne sont que des casseurs dégénérés n’est donc qu’un amalgame qui reflète un profond problème neurologique !

.

En effet, si vous écoutez bien lors d’une manifestation, vous entendrez toujours par delà les chants scandés des personnes qui réprimandent d’autres personnes. Il s’agit généralement soit de membres organisant l’événement réprimandant de jeunes casseurs (ceux du groupe des 5%), soit de manifestants qui se chargent de calmer de jeunes casseurs (toujours ceux du même groupe).

.

Emeutes / Nantes 21 février 2015 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 21 février 2015 par Evan FORGET - Photographe

.

Malheureusement, il arrive presque toujours un moment ou cette minorité prends le dessus. Un peu de hasard, quelques esprits échauffés, une lacrymogènes ou un tir de flashball venant des forces de l’ordre, et on sait que le jeu du chat et de la souris dans les rues à commencé.

.

Ci-dessous, voici l’un des éléments déclencheur du 22 février 2014, qui fût l’une des plus grosses manifestations de Nantes.

.

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Pour vous replacer le contexte, les deux jeunes se sont mis là et ont brandis la pancarte. Là l’un des policiers a dit « Dégagez moi ce con là ! » et un homme c’est avancé avec une bonbonne de gaz poivré et a directement visé le visage de l’individu.

.

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Autre exemple ci-dessus, ce jeune homme à terre qui se fait littéralement passé à tabac par les forces de l’ordre. J’ai à peine eu le temps de prendre cette photo que le policier le plus à droite m’a donné un coup de bouclier, ce qui me projeta en contrebas (nous sommes sur une hauteur, pour ceux qui connaissent Nantes, ce sont sur les pavés d’Hotel Dieu, devant les carrés d’herbe). Une fois tombé par terre, ils ont poussés le jeune homme de mon côté. De là où j’étais, j’ai vu qu’il saignait. J’ai donc été le chercher. Sonné, je l’ai accompagné le long des pelouses d’Hotel Dieu jusqu’à la route, je ne sais pas ce qu’il est devenu par la suite, il a rapidement disparu dans la foule et moi j’ai du retourner prendre des photos.

.

Toutefois, la faute n’est pas que du côté des forces de l’ordre. Souvent, la minorité va provoquer régulièrement celles-ci en cassant et brûlant du matériel publique.

.

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2015 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Mais certains savent manifester et provoquer avec modération, comme pour La Brigade des Clowns que je salut au passage, ils sont vraiment agréables, savent mettre l’ambiance qu’il faut et rester correct en toute circonstance.

.

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Ci-dessous, l’une de mes photos les plus partagés que j’ai jamais réalisé. Elle montre un Clown cherchant à déposer un cœur en papier sur le bouclier d’un membre des forces de l’ordre. Certains ont réussis d’ailleurs. La force de cette image ? Le sourire du policier et le regard bienveillant devant la mine basse du clown et son air humble. C’est pour ce genre d’image que je reste dans les émeutes, pas pour photographier des poubelles en feu ou des pavés en l’air.

.

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Sur la photo ci-dessous, on voit bien d’ailleurs un CRS avec un cœur en papier brillant au soleil poser sur le bouclier alors qu’il reçoit des projections de peinture. J’aime énormément cette photo.

.

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

De l’autre côté, certains manifestants essaie de faire entendre raison tant bien que mal à la population, souvent aux mêmes individus un peu « bobo » j’ai remarqué d’ailleurs.

.

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2015 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Bravant les risques et les interpellations, certains manifestants jouent aussi avec les forces de l’ordre en se collant à eux. Généralement, celles-ci sont compréhensives et du moment qu’ils ne se font pas écraser par le nombre ou menacer, ils semblent tolérer ce genre d’agissement.

 

Emeutes / Nantes 22 Novembre 2014 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 22 Novembre 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Par moment, comme ci-dessous, les provocations sont plus importantes, mais à la limite du débordement. Celles-ci sont donc tolérés par les forces de l’ordre.

.

EVAN1682

Manifestation sur Nantes / 1er novembre 2014 par Evan FORGET – www.evan-forget.fr

.

Au delà de la population, c’est aussi face aux casseurs eux-même que les manifestants tentent parfois de résister, comme ceux, ci-dessous, qui se sont positionnés en barrière devant le barrage mobile des forces de l’ordre pour faire arrêter les lancer de projectiles dont on voit les débris au sol. A ce moment là, des chariots bélier en feu étaient lancés. malheureusement ils échouèrent.

.

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET – Photographe

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2015 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Mais quand les provocations dégénèrent, les lacrymogènes commencent à voler, et c’est le début de la fin. Amis Nantais, reconnaissez-vous Commerce, avec la FNAC au fond ?

 

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Ou les ruelles des quartiers d’Hotel Dieu complètement enfumées ?

.

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 22 février 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Durant un corps à corps, il est très difficile de légitimer qui a fait quoi. Les esprits sont tellement échauffés qu’un simple regard, ou une simple présence suffit. Moi-même, auteur de la photo ci-dessous, je ne sais par exemple pas qui a commencé à taper qui.

.

Emeutes / Nantes 21 février 2015 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 21 février 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

Malheureusement parfois, cela dégénère, et on ne compte plus le nombre de personnes qui ont perdu un œil, un nez, une oreille, voir même la vie dans ce genre d’événement.

.

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2015 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2014 par Evan FORGET – Photographe

.

.

« CA SERT A RIEN LA HAINE »

Tel est le message qui figure sur le cadis d’un SDF, qui vivait cours des 50 otages lors de l’importante manifestation du 1er Novembre 2014 sur Nantes. Cet homme a bien raison, ça ne sert à rien. Mais le problème, ce n’est pas les forces de l’ordre, ce n’est pas les manifestants, ce n’est pas les journalistes, c’est l’Homme. C’est l’individu.

.

Trop souvent j’entends dire « Les flics c’est tous des cons« . Non, je connais des gendarmes, je connais des policiers, et ce ne sont pas tous des cons. Certains sont même contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes, et s’ils n’avaient pas été mobilisés, ils auraient eux aussi manifester ce jour là. Eux aussi d’ailleurs, en ont marre de se faire filmer, photographier et insulter à chaque manifestation. Certains ont même peur que leur visage tourne sur des pages radicalistes et qu’ils se fassent tomber dessus un samedi quand ils font une balade en famille.

.

Toutefois, il y a bien quelques cons chez eux aussi. Messieurs, si vous me lisez, sachez que je suis profondément déçu de savoir que par moment, dans vos consignes, les caméras figurent en tête de liste. Entendre « J’vais te défoncer si tu t’approche avec ton appareil de mes couilles » de la bouche d’un CRS, je trouve ça profondément désolant. Alors je vais vous apprendre une chose : Si on empêche un photographe de prendre une photo, c’est que c’est surement quelque chose d’intéressant à montrer. Jamais vos menaces ne m’effraieront, et je suis prêt à me battre s’il le faut, même à 15 contre 1 comme le témoigne dans votre grande lâcheté la photo du jeune tabassé au début de mon article, si ça peut me permettre d’avoir une bonne image.

.

Les photographes et journalistes aussi ne sont pas oubliés. Au moment où j’écris ces lignes, soit deux jours après la manifestation du 20 février, j’ai vu la vidéo d’une durée de 43 secondes d’un média que je ne citerais pas et qui s’intitule « Saccage sur Nantes ». Le nom parle de lui-même, et je trouve ça ridicule. Dans ses plans, il n’a conserver que les moments où les manifestants allumaient des torches ou ceux avec de la fumé. Soit vraiment 43 secondes sur plusieurs heures de manifestations. Résultat, à cause de mecs comme lui (entre autres) nous autres, photographes et/ou journalistes avons mauvaise réputation et à juste titre, et ce n’est pas un acte isolé. De nombreux media font ainsi et ça m’exaspère de voir comment al réalité est déformée. Et qu’on ne me dise pas le contraire, j’étais physiquement présent du début à la fin de chacun de ces événements.

.

Ajoutons à cela les photographes prétentieux qui se pensent les meilleurs et qui viennent en manifs avec des 600m f/4, 3 boîtiers en bandoulières, le sac remplis de matos, un gros trépied accroché au sac et j’en passe. Mais WTF. J’ai juste une un Fujifilm x100s pendant longtemps, et aujourd’hui un simple X-T1 avec un 23mm f/1.4, d’où t’as besoin de ramener des 300mm f/2.8 ou des 600mm f/4 en manif DANS LES RUES D’UNE VILLE. C’est pour photographier dans un stade où dans la nature, pas dans une ruelle ce genre de matériel !

.

Aujourd’hui, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai eu une altercation avec des photographes à la mentalité similaire à leur médiocre travail.

.

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2015 par Evan FORGET - Photographe

Emeutes / Nantes 1er Novembre 2014 par Evan FORGET – Photographe

;

Au delà de ça, les manifestants ne sont pas tous des gens biens non plus. Bien que la grande majorité soit là pacifiquement, il ne faut pas non plus oublier, sans faire d’amalgames, que de gros branleurs sont là aussi. Et dans les opposants aussi on entends des menaces de fait à l’encontre des photographes. Certains journalistes comme ceux de BFM ou de TF1 n’ont pas très bonne réputation en manifestation. Le problème, c’est que ces anarchistes ne réfléchissent pas, et que dès qu’ils voient une caméra, pour eux c’est du BFM TV. Alors même si tu es de leur côté, que tu ne fais rien de mal, tu vas quand même te faire intimider, bousculer, frapper, menacer et j’en passe. C’est désolant.

.

POUR RÉSUMER

.

D’importants dégâts ont été causés dans Nantes ces dernières années, par une petite minorité de personnes. Mais s’il vous plait, ne faites pas d’amalgame. Quel que soit votre camp, quelque soit vos opinions, gardez toujours à l’esprit que vous ne savez pas tout, et ce que qu’il se passe dans la tête du CRS, du manifestant, ou du photographe est un choix personnel qui ne tient qu’à lui et qu’il vous faut respecter. Insulter et menacer les forces de l’ordre ne fera pas avancer les choses et ne ralentira pas la construction d’un aéroport, c’est plus haut, bien plus haut que ça se passe.

.

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puisse changer le monde. Historiquement, c’est toujours de cette façon que le changement s’est produit. »

Margaret Mead.